Instagram, je t’aime pour tes feeds colorés, ta diversité, la poésie, la beauté de tes images, l’envie que tu me donnes quand je croise des comptes voyages, les jolis intérieurs digne d’un catalogue de décoration, les flatlays réussit, les looks & les make-up, les couvertures de livre sur les couettes moelleuses, les petits déjeuners au lit, les coiffeuses pleines de produits de beauté et de maquillage, pour ces animaux qui ont des comptes avec des milliers de followers, pour les devantures & les jolies rues, pour tes photos de bouffe qui me donne envie de burger ou de sushis, pour tes coucher de soleil & les plages ensoleillées, les outfit of the day, les idées de Bullet Journal, les chats enroulés dans les couvertures, les toits de Paris, les photos qui agrandissent mes WishList & mes envies de shopping, les tasses de thé & les cup de Starbucks, pour les petits commentaires mignons, les touches de rose, de bleu, de violet & les feeds en blanc, pour le partage tout simplement.

Je t’aime moins pour les filles badass & post-bad qui me font complexer, ton algorithme un peu étrange qui fait que je ne vois plus les publis de tout le monde & que mes followers ne voient pas toujours mes publications, pour les faux followers ceux qui ne sont là que parce qu’ils pensent que je vais leur rendre la pareil, le petit truc qui me bloque pour poster ce que je veux quand je veux, mon feed qui n’est pas assez homogène/parfait et super élégant, que je demande toujours qu’on attende cinq minutes pour prendre mon plat en photo quand je suis au restaurant, que je demande à Doud de prendre quatre-six mille photos quand j’ai une idée en tête & que je l’embête parce que je veux LA photo parfaite, quand je suis triste qu’une photo que j’aime ne « marche » pas aussi bien que je le voudrais.

Enfin bon, Instagram avec toi, c’est un peu une sorte de je t’aime moi non plus, parce que malgré tout, je n’arriverai pas à me passer de toi, que tu es mon réseau favori encore plus que Facebook, que Twitter ou même que Pinterest – quoi que Pinterest, je t’aime aussi beaucoup -, que tu es mon passe-temps favoris et que je ne me lasse pas de découvrir tes jolis comptes.

6 thoughts on “Instagram : Je t’aime, moi non plus”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *